Tapez pour rechercher

RDC : À Lubumbashi, des footballeurs s’engagent dans la prévention contre Ebola

Partager

Les footballeurs du grand club de football de Lubumbashi, le TP Mazembe, ont entamé jeudi une campagne de mise en garde contre Ebola dans la métropole du sud-est de la République démocratique du Congo, redoutant l’extension de l‘épidémie qui a fait plus de 1.820 morts en un an à plus de 1.600 km de là.

C’est à l’occasion d’un match de gala entre le Tout Puissant Mazembe et Don Bosco (2-1) à Lubumbashi, mégapole de plus de 2,7 million d’habitants, que cette campagne a été lancée en présence de plusieurs centaines de supporteurs du club de football le plus titré de la RDC en compétitions africaines.

Pour l’occasion, les footballeurs de ces deux clubs portaient des vareuses sur lesquelles était inscrit : “Stop à Ebola”.

Dans toutes les provinces où le TP Mazembe jouera, voire à l’étranger, nous continuerons à dire + Ensemble, stop Ebola + afin d’éradiquer la propagation de cette maladie dans notre pays et dans le monde

“Ebola existe réellement. Il faut se préparer à stopper la propagation de cette maladie en adoptant dès maintenant des comportements appropriés comme se laver régulièrement les mains”, a déclaré en swahili la principale langue parlée à Lubumbashi, le latéral gauche Jean Kasulula.

“Chaque fois que vous constaterez des signes de maladie comme la fièvre, il faut se rendre dans un centre médical. Ebola tue. Les féticheurs ne peuvent rien contre cette maladie”, a expliqué en français le gardien de but du TP Mazembe, l’Ivoirien Sylvain Gohouo, alors que le latéral droit Issama Mpeko a invité en lingala, une autre langue parlée en RDC, la population “à l’observation stricte des règles d’hygiène”.

“Dans toutes les provinces où le TP Mazembe jouera, voire à l‘étranger, nous continuerons à dire + Ensemble, stop Ebola + afin d‘éradiquer la propagation de cette maladie dans notre pays et dans le monde”, a déclaré pour sa part le président du TP Mazembe, l’ex-gouverneur du Katanga Moïse Katumbi.

De nombreux échanges aériens et commerciaux sont enregistrés entre Goma où quatre cas d’Ebola ont été recensés et Lubumbashi séparés par plus de 1.600 km.

Relativement circonscrite dans deux provinces (Nord-Kivu dans l’est et Ituri dans le nord-est) depuis son apparition en août de l’an dernier, la propagation de l‘épidémie de fièvre hémorragique à de grands centres urbains densément peuplés et au-delà des frontières de la RDC lui donnerait une nouvelle dimension.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EnglishFrench