Tapez pour rechercher

Félix Tshisekedi Travaille pour le compte de Kabila (Fayulu).

Félix Tshisekedi Travaille pour le compte de Kabila (Fayulu).

Partager

By TopCongo

Depuis son malheur aux Élections du 30 Décembre 2018 Martin Fayulu reste convaincu d’une chose « c’est Kabila qui exerce le pouvoir. Félix Tshisekedi, c’est un numéro qu’on a placé pour travailler à la place et pour le compte de Kabila ».http://TopCongofm.net

Celui qui continue à se considérer toujours comme le Président légitimement élu du pays rappelle que l’ancien chef de l’État, « [Joseph] Kabila, n’a jamais été élu. En 2006,  c’est Jean-Pierre Bemba, en 2011 c’est Étienne Tshisekedi, en 2018 c’est Martin Fayulu, mais c’est Kabila qui exerce le pouvoir ».

Il se demande même « si vous êtes Président de la République, comment pouvez-vous faire 18 ou 20 jours à l’extérieur du pays sans se soucier de ce pays? ».

Preuves de victoire déjà produites

Lors de ses récentes sorties médiatiques, Félix Tshisekedi a affirmé qu’il attend toujours que Martin Fayulu apporte les preuves de sa victoire à la présidentielle de 2018. Il avait aussi reconnu « avoir mal » du fait des propos tenus par Martin Fayulu, lui attribuant de n’avoir jamais été élu en décembre 2018.

« Nous avons apporté des chiffres. Nous, en tant que partie demanderesse, nous avons amené des preuves. Le juge Wasenda qui était dès la composition l’atteste »
, révèle Martin Fayulu.

Pour l’instant, « il faut que la Commission électorale publie les résultats bureau de vote par bureau de vote. Tant que ce n’est pas fait, il n’y a pas de légalité ». 

En séjour à Rome, il estime que le désormais Cardinal « Ambongo, c’est un père spirituel pour les Congolais. Il a toujours dit que nous sommes là où nous sommes, la situation est telle qu’elle est, mais c’est Fayulu qui a été élu et voté par les Congolais. C’est un homme qui continue à marteler sur la vérité. Nous devons tous le suivre ».

Poursuite du combat pour la vérité des urnes 


« Je continue. Je fais des meetings. Je continue à réclamer la vérité des urnes avec tous les Congolais parce qu’ils veulent la vérité. C’est la vérité qui triomphe »,
 insiste-t-il.

À ceux qui estiment que mener ce combat est une poursuite du vent, Martin Fayulu indique que « ce n’est pas tard. La vérité n’a pas de temps. Elle finit toujours par triompher ».

Alors que son discours semble être  depuis un certain temps, de moins en moins radical et davantage républicain, Martin Fayulu affirme n’avoir pas changé. « J’ai toujours planté des arbres. J’ai toujours fait le salongo [travail individuel ou collectif d’assainissement de l’environnement]. Ça veut dire quoi républicain? Le discours que nous tenons, c’est le discours du peuple congolais, de la vérité et contre le mensonge. Vous pouvez tout faire mais vous serez toujours rattrapé par la vérité ».

Pour lui, « à la fin de la journée, [Félix Tshisekedi], c’est un monsieur qui cherche la légitimité en dehors du pays et veut se faire aimer. Mais, c’est les urnes qui parlent. C’est quelqu’un qui cherche la légitimité. C’est quelqu’un qui est usurpateur. Je sais qu’il dit que ça lui fait mal, il n’a qu’à se repentir il n’a qu’à demander pardon. Je parle de la vérité et de la réalité ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EnglishFrench