Tapez pour rechercher

Ebola-RDC: 7 morts dans deux attaques de rebelles contre des centres de traitements.

Ebola-RDC: 7 morts dans deux attaques de rebelles contre des centres de traitements.

Partager

Les attaques des groupes armés a Biakato Mines et Mangina dans l’est de la RDC ont fait des morts et des blessés parmi les intervenants de la riposte contre Ebola.

En effet, 7 personnes parmi lesquelles 1 tanzanien ont perdues la dans ses attaques des prétendues ADF.

“Les attaques menées par des groupes armés dans les mines de Biakato et à Mangina en RDC ont fait des morts et des blessés parmi ceux qui luttent contre Ebola. Nous avons le cœur brisé que nos pires craintes se soient réalisées. Notre objectif est de soigner les blessés et de veiller à ce que le personnel des autres sites soit en sécurité”, a noté le chef de l’Organisation mondiale de la santé sur twitter.

Le chef régional de l’OMS, Dr Matshidiso Moeti, a également tweeté au sujet des attaques:

“Je suis profondément attristé par les deux attaques perpétrées contre les agents de santé dans les mines de Biakato et de Mangina en RDC. La situation est toujours d’actualité, mais nous comprenons qu’il y a eu des morts et des blessés. Nous faisons tout notre possible pour soigner les blessés et mettre notre personnel en sécurité”.

La République démocratique du Congo connaît actuellement la deuxième pire épidémie d’Ebola jamais enregistrée dans le monde, qui a tué plus de 2.000 personnes et en a infecté plus de 3.000 autres.

L’épidémie touche les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri, qui sont déjà déchirées par la violence perpétrée par les milices qui y opèrent.

En juillet, l’OMS a déclaré qu’il y avait une “urgence de santé publique d’intérêt international”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EnglishFrench