Tapez pour rechercher

De retour à Kinshasa, le pasteur Moïse Mbiye appelle ses fidèles « à ne pas paniquer »

De retour à Kinshasa, le pasteur Moïse Mbiye appelle ses fidèles « à ne pas paniquer »

Partager

Accusé de viol, avortement et atteinte aux bonnes mœurs, le pasteur Moïse Mbiye, responsable de l’église Cité Béthel, a appelé dimanche 2 février à Kinshasa les fidèles de son église « à ne pas paniquer ». Rentré de l’Europe samedi, il a livré sa première prédication, au moment où la plainte de son ex-copine contre lui est en train d’être instruite au parquet de grande instance de la Gombe.

Le pasteur Mbiye a invité les fidèles de la cité Béthel à avancer avec foi en Dieu, à l’instar de l’apôtre Simon Pierre, qui avait osé marcher sur l’eau.

Au cours d’un entretien accordé jeudi 30 janvier à Radio Okapi, le ministre de Droits humains, André Lite, a condamné les intimidations et attaques armées contre les avocats de la partie civile dans l’affaire sextape du pasteur et musicien Mbiye.

Maitre Justin Lunanga, l’avocat d’Eliane Bafeno – qui a porté plainte contre le pasteur notamment pour viol et avortement – avait reçu une balle à la jambe le dimanche 26 janvier. Tandis que Me Crispin Biayi, avocat d’anciens musiciens de Moïse Mbiye, dit avoir reçu des menaces de mort après son intervention sur une radio locale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EnglishFrench