Tapez pour rechercher

Assemblée Nationale: les pro-Katumbi demandent à Tshisekedi d’ouvrir des enquêtes “urgentes” sur les officiers soupçonnés de complicité avec l’ennemi.

Assemblée Nationale: les pro-Katumbi demandent à Tshisekedi d’ouvrir des enquêtes “urgentes” sur les officiers soupçonnés de complicité avec l’ennemi.

Partager

Dans une déclaration à la presse ce mardi 26 novembre à Kinshasa, Les groupes parlementaires de l’opposition MS-G7 et AMK-A  qui soutiennent Moise Katumbi, ont demandé au Président de la République Félix Tshisekedi d’ordonner l’ouverture des enquêtes “urgentes” et “sérieuses” contre les officiers soupçonnés de complicité avec l’ennemi et ceux cités dans les crimes contre l’humanité.

« Les groupes parlementaires MS-G7 et AMK-A exigent au président de la République, en sa qualité de commandant suprême des forces armées, tout en saluant sa décision du 25 novembre 2019 d’installer le quartier général (de l’armée) avancé à Beni, de procéder à la permutation de tous les officiers  ayant longtemps servi dans cette région, de mettre fin à l’impunité en ouvrant des enquêtes urgentes et sérieuses contre les officiers soupçonnés de complicité avec l’ennemi et ceux cités dans les crimes contre l’humanité. De veiller à un encadrement digne des militaires engagés au front », dit la déclaration lue par le député Bienvenu Apalata, Président du Groupe parlementaire MS-G7.

Pour rappel, Au cours du Conseil de sécurité, élargi d’urgence, présidé par le président Félix Tshisekedi le lundi 25 novembre, à la Cité de l’Union Africaine, au Mont Ngaliema. Il a été décidé d’installer le QG des forces armées de la RDC à Béni. et de la mise sur pied des opérations communes entre l’armée nationale et les forces des Nations Unies en RDC pour imposer la paix et la sécurité dans cette partie du pays.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EnglishFrench